Entreprises partenaires dans la recherche et de le développement clinique : choisir un prestataire de qualité

développement clinique

Entreprise de dispositif médical, laboratoire spécialisé en biotechnologie, laboratoire pharmaceutique, vous avez souvent besoin de faire appel à une entreprise de recherche et développement clinique pour la réalisation de certains projets. Son choix ne doit jamais être anodin. Ainsi, vous devez :

Vous assurer de la fiabilité et des compétences du prestataire

Les entreprises qui travaillent dans le domaine médical doivent contacter un prestataire en recherche et développement clinique ou prestataire biostatistiques cro pour les aider. D’après les règles qui régissent ce métier, elles sont obligées de mettre en place un système de management qualité, approprié pour travailler. Les autorités en place vérifient ce point lors de leurs descentes sur terrain. En effet, vous devez vous assurer que votre prestataire dispose d’un certificat qui justifie la qualité de ses services (certificat de type ISO9001). Réclamez ce document même si vous vous servez d’un système différent du sien pour avancer dans vos projets. Une entreprise certifiée est une société sérieuse. Le cas échéant, cherchez d’autres preuves qui justifient la qualité de son travail.

Essayez, par exemple, de tenir compte de la satisfaction client. Un prestataire capable de mener ses projets à leur terme évalue systématiquement la satisfaction des entreprises avec qui il collabore. Vous pouvez également vous fier à ses expériences. Il faut noter qu’une entreprise cro randomisation ou opérations cliniques possèdent à la fois des expériences en gestion de projets et des expériences thérapeutiques.

Vous renseigner sur ses différentes prestations et sur son équipe

Avant de conclure un contrat, vous devez vous informer sur les services proposés par le prestataire. Si vous cherchez un spécialiste cro opérations cliniques, par exemple, vous devez vous assurer qu’il puisse vous aider dans toutes les phases de vos études cliniques (1 à 6). Quels sont les renseignements dont vous avez besoin pour connaître la fiabilité du prestataire ? Informez-vous sur sa capacité à prendre en charge le data management, c’est-à-dire le coding, la validation des données, le programming SAS, ainsi que le data base design. N’oubliez pas de lui demander s’il peut rédiger des documents médicaux, de saisir des données médicales, de faire du Mapping/Pooling ou de mettre en place tous les outils nécessaires aux biostatistiques.

En ce qui concerne l’équipe du prestataire, il doit être composé d’un chef de projet, d’une gestionnaire d’études cliniques et d’un attaché de recherche clinique, au moins. N’hésitez pas à vous renseigner sur ce détail, puisque chaque acteur tient une place importante dans la réalisation de l’essai clinique.

Tenir compte du coût de la prestation et de l’intérêt du prestataire pour le projet

Quel que soit le service qui vous est proposé, son coût doit être raisonnable, c’est-à-dire qu’il doit correspondre à la qualité des résultats attendus et obtenus. Une offre qui semble onéreuse peut être moins crédible qu’une autre qui est plus abordable. Quelle stratégie adopter ? Certains spécialistes cro monitoring vous donnent une idée de rémunération par heure sans vous détailler ses activités. Afin d’éviter les malentendus, réclamez les détails de ses tâches avec leur chronogramme pour déterminer clairement le budget. Ensuite, demandez-lui d’établir un plan précis en prévision des changements qui peuvent survenir au niveau protocolaire et des sites. Il est important de souligner que des modifications imprévues peuvent survenir tout au long de la réalisation des essais cliniques et même de l’analyse biostatistique.

Une fois cette question résolue, vous devez vérifier l’intérêt que porte le prestataire sur votre projet. En tant que professionnel qui commercialise des services, il doit gérer une multitude de projets en même temps. Certains d’entre eux peuvent être plus importants à ses yeux que d’autres. En effet, vous devez vous assurer que le vôtre fait partie de ceux qui l’intéressent. Dans le cas inverse, il risque de rompre le contrat avant son échéance. Comment procéder ? Lors de la négociation, par exemple, ne baissez pas vos tarifs. Dans ce cas, il peut douter de votre projet et le sous-estimer. Assurez-vous que son emploi du temps lui permette de prendre en charge des tâches différentes à la fois, y compris les vôtres.


Les bio-médicaments, une nouvelle génération de traitements !
Thérapies cellulaires : de nouvelles perspectives thérapeutiques !